Personnel

Rédiger une lettre de motivation

La lettre de motivation ou lettre d'accompagnement ou encore lettre d'introduction ou de présentation est une lettre qui est envoyée en même temps que le C.V. Elle ne doit pas faire double emploi avec le C.V. et ne doit pas être redondante. Elle doit être en principe tenir sur une seule page.  Elle a des impératifs de forme et de fond à respecter comme pour la confection du C.V.

LE FOND

Aller droit au but en cernant vos objectifs aussi que ceux du recruteur.

Une bonne lettre de motivation doit comporter 3 parties, chacune en une ou deux paragraphes, le tout en quatre ou cinq paragraphes.

Si vous êtes plus long, vous donnerez l’impression de ne pas savoir aller à l'essentiel. Chaque paragraphe doit développer un point et un seul.

Elle se distingue du C.V. par son absence de neutralité. Le C.V. brosse de manière clinique votre parcours, mais en dit peu sur la démarche personnelle. Il ne permet pas de mettre en relief une expérience en rapport avec le poste proposé.

En Première partie d’un CV : accrocher d'entrée de jeu.

Dans l'entrée en matière, montrez que vous connaissez l'entreprise et ses activités en jouant sur une de ses spécificités. C'est le meilleur moyen d'accrocher votre lecteur.

Dès le premier paragraphe, montrer que vous connaissez les besoins et les objectifs de la société ou de l'entreprise.

En deuxième partie : montrer que votre expérience répond bien aux besoins de l'entreprise.

Dans cette partie vous devez faire entendre votre projet personnel, le recruteur doit discerner votre vocation profonde. Il faut convaincre que vous êtes l'homme ou la femme de la situation. Montrer au recruteur que votre expérience répond aux besoins du poste de l'entreprise. Donner la solution aux problèmes évoqués dans la première partie en notifiant que votre background répond mieux à ce problème.

Une simple référence à votre passé professionnel ou à vos capacités et qui renvoie à votre C.V. est suffisante.

Si vous êtes débutant

Mettez en évidence ce qui vous distingue dans votre diplôme.

Mentionnez votre école, ou vos compétences en expliquant la relation qui existe avec le poste proposé.

On vous jugera à la fois sur vos compétences, sur vos motivations et la pertinence de vos choix.

En troisième partie : demander un entretien

Dans cette troisième partie vous éviterez la brusquerie : n'écrivez jamais des phrases comme :

Je me permettrai de vous appeler dans quinze jours afin de prendre un rendez vous.

De passage à Bamako, je vous propose de me rencontrer en ce moment là.

Le candidat ne doit pas oublier qu'il est demandeur et qu'il est à la disposition du recruteur sans pour autant être un quémandeur. Il vaut mieux écrire, par exemple :

Souhaitant vous convaincre de mes compétences, je reste à votre disposition pour convenir d'un rendez-vous,

Je me permettrai de vous appeler dans dix jours pour m'entretenir avec vous et convenir, si est possible, d'un rendez vous.

En conclusion : la formule de politesse

Des formules comme : je vous prie d'agréer, monsieur le directeur, l'expression de mes sentiments distingués……. si vous avez utilisé " Monsieur le Directeur" en début de la lettre.

Ne jamais faire précéder votre formule de politesse de l'expression " Dans l'attente……". En souhaitant bonne réception de…. Ou dans l'espoir que ma candidature……etc.

Si vous répondez à un courrier, ne recopiez pas la formule utilisée par votre correspondant car vous n'avez pas le même statut et n'êtes pas dans la même position que lui.

Si par exemple votre correspondant écrit : veuillez agréer ; employez-vous même " je vous prie d'agréer" qui est différent.

Eviter la familiarité et les formules comme :

Sincèrement ; veuillez recevoir mes cordiales salutations etc.

Evitez les "sentiments" qu'ils soient distingués ou non.

LES ERREURS FATALES A EVITER

Ne chercher pas à tout dire. Réfléchissez avant de rédiger votre lettre. Demandez vous quels sont vos points forts et vos points faibles et ainsi vous trouverez, au terme de votre réflexion, la raison essentielle pour laquelle votre profil répond parfaitement à la demande.

N'essayer pas de tricher

Il ne faut ni broder, ni gonfler, ni tricher. Si vous n'avez pas un quelconque diplôme, ne dites pas que vous l'avez obtenu, même si vos compétences pourraient le laisser croire.

Mettez seulement en relief ce qui mérite de l'être dans votre parcours professionnel.

Ne donnez pas vos prétentions salariales on vous tiendra de rigueur de ne pas répondre à cette demande. Elle se discute en entretien.

Ne dites jamais que vous n'êtes pas disponible. Ce point se discute aussi en entretien.

Ne faxer pas votre lettre, à moins que pressé, le recruteur ne vous demande expressément.

N'envoyer pas de photocopie.

LES IMPERATIFS DE LA FORME  

  1. Choisissez le bon papier ;
    • Un papier blanc A4.
    • N’employez pas de papier quadrillé (trop scolaire).
  1. Inscrivez vos coordonnées au bon endroit. Ces informations doivent figurer dans la lettre en haut et à gauche même si on les retrouve dans le C.V. car souvent ces deux documents peuvent être séparés ;
  2. Les prénoms et noms ne doivent pas être précédé de Mme ou Mlle. C'est démodé et présomptueux ;
  3. Rappelez les références de l'annonce ;
  4. Elles sont indiquées à gauche de la lettre sous les coordonnées en sautant de quelques lignes ;
  5. Mentionnez le nom du destinataire, celui de la société et l'adresse ;
  6. Ces informations sont notées sous les coordonnées en sautant deux lignes et sur la partie supérieure droite de la page ;
  7. N'oubliez pas la date ;
  8. Commencer la lettre au premier tiers de la page ;
  9. Ne vous trompez pas de correspondant ;
  10. Séparez les paragraphes ;
  11. Signez la lettre,
  12. L'enveloppe.

Après dépouillement les enveloppes sont agrafées à votre lettre ou à votre C.V., l'enveloppe fait donc partie du dossier. Une enveloppe (petit format, timbre collé à l'envers, affranchissement insuffisant, mauvais positionnement de l'adresse) peut vous coûter des points.

Source : « faites le point sur votre employabilité »