Personnel

Rédiger un CV

1.   Qu’est-ce qu’un CV ?

 Le CV ou curriculum vitæ, traduit littéralement est « la carrière de la vie » d’un individu.

Un ensemble d’indications relatives à l’état civil, au parcours passé, à l’activité présente et les options pour le futur.

Le tout doit être synthétiser et illustrer en une page pour un cadre débutant et en deux pages maximums pour un cadre confirmé.

Exposer en quelques lignes de manière convaincante les points saillants d’une vie professionnelle et personnelle peut paraître impossible à condition de respecter certaines règles.

 2.    Les règles à respecter pour faire un bon CV 

 Après avoir réunis tous les éléments classiques à mettre dans le CV (état civil, les formations, expérience professionnelle, les activités extra – professionnelles) il faut respecter certains principes de base pour faire une bonne mise en page.

Les règles de forme 

· La mise en page ne doit pas contraindre le lecteur à faire des allers – retours de gauche à droite.

L’ensemble des éléments du CV doit être aligner à gauche en revenant à la ligne pour toute nouvelle information parce que l’œil « descend » rapidement le long d’une page mais « balaie » plus difficilement d’un côté à l’autre.

  • Le CV doit être toujours saisi à la machine sur papier blanc A4 sans retrait positif constant de première ligne mais avec une marge de 1 à 2 cm.
  • Pas plus de trois polices de caractères : une police pour les rubriques, une pour les têtes de chapitre et une autre pour le texte.
  • Ne pas trop utiliser des caractères gras. Si tout est montré comme important alors finalement rien n’a d’importance.
  • Les surcharges doivent être éviter. Souvent certains candidats mettent le même terme en gras, en italique, en lettres capitales et soulignées.
  • Les points essentiels ne doivent pas être soulignés tels que les intitulés des postes, de société.
  • Eviter aussi les fantaisies tels que les couleurs, les dessins les soulignages. La fantaisie fait plaisir à l’auteur mais déplaît généralement les recruteurs.
  • Si le CV fait plus d’une page, il doit être agrafé en haut à gauche sans utiliser de trombones.
  • Pas de négation dans un CV tels que :  jamais été, n’ont pas été, pas apporté de résultat positif, j’ai échoué, j’ai redoublé, insuffisant, etc.

Les règles de fond 

  • Le texte doit être clair, précis, cohérent et très simple.
  • Ne jamais porter de jugements de valeurs catégorique ou déformés sur soi-même ou sur les entreprises fréquentées.
  • Des abréviations doivent être éviter et le CV ne doit pas être en recto verso
  • Les fautes d’orthographe.
  • Ne jamais envoyé un CV avec un numéro de téléphone rayé ou modifié.
  • Pas de photo si elle n’est pas demandée. Elle n’est ni agrafée, ni fixée avec un trombone mais collée en haut et à droite.
  • Ne pas parler de soi-même à la 3ème personne,
  • Ne pas faire un CV sous forme de tableau
  • Le CV ne doit pas être inscrit entièrement en lette majuscule.

3.      Comment classer les différentes rubriques d’un CV ?

  • L’état civil ou l’identité;
  • La formation;
  • Les langues;
  • Les expériences professionnelles.

L’identité ou l’état civil 

  • Il ne doit jamais être en fin de CV car le recruteur cherchera cette information indispensable et se demandera pourquoi elle ne figure pas en tête du CV.
  • Ne pas indiquer son âge ou sa date de naissance amène des questionnements donc autant les mettre.
  • Le prénom et le nom doivent être sur la même ligne.
  • Ne pas précisez le sexe, mais faire précéder le prénom par la dénomination « monsieur, madame ou mademoiselle » et souvent cela peut paraître prétentieux.
  • Sur une ligne : le numéro et le nom de la rue.
  • Sur une même ligne, la boite postale et la ville.  Le nom du pays doit être ajouté si on postule à l’international.
  • Le numéro du domicile est essentiel plus que le numéro du bureau qui paraît souhaitable.
  • Le numéro du bureau, mettre LD ou discrètement
  • Situation de famille (célibataire, marié ou divorcé).
  • La mention CV ou curriculum vitæ en haut de la page est déconseillée car cela va de soi.

La formation 

  • Jusqu’a 45 ans ou a mi-parcours professionnelle, il est recommandé de mettre la formation en dessous de l’état civil.
  • Pour les candidats plus âgés, elle peut être en avant dernière position.
  • Le meilleur diplôme qui est la formation la plus importante doit être en tête, en première position, du plus récent au plus ancien.
  • Le CV n’est pas une collection de diplômes. Le tout n’est pas à mentionner. Si vous êtes diplômé de l’ENA option gestion, le recruteur en déduira que vous avez eu le BAC.

Un cadre avec assez d’expérience ne doit pas paraître le niveau CEP, DEF etc.

  • Le diplôme, la spécialité, le nom de l’école et la date d’obtention du diplôme ne doivent pas être oublié.
  • Pour les cadres, ils doivent marquer que les étapes marquantes et les formations significatives.
  • Pour les candidats à un premier emploi tels que les jeunes, ils doivent mentionner et expliquer les travaux réalisés à l’école.
  • Les abréviations doivent être éviter parce qu’elles sont sujettes à diverses interprétations, ENA, ENPT par exemple.
  • Les abus de langage ou les imprécisions comme Ecole Normale d’Administration, un an, première année, doivent être éviter.
  • Les diplômes ou stages obtenus dans le cadre de formation continue peuvent être mentionnés sous la rubrique formation complémentaires.

 Les langues 

Comme la pratique d’au moins d’une langue étrangère devient de plus décisif dans le recrutement, autant les mettre entre la formation et l’expérience professionnelle si on a vraiment la maîtrise parfaite, à défaut les mettre juste avant les activités extra – professionnelles.

A l’heure de la " mondialisation " de l’économie, et en particulier pour certaines fonctions, vous serez considéré comme " infirme " si vous ne parler pas au moins une deuxième langue.

Dire

  • Bilingue : quant on la maîtrise parfaite orale et écrite de deux langues. 
  • Courant :  se met quand on a fait séjour relativement long dans le pays en question.
  • Lu, écrit et parlé : ne veut pas dire grande chose car elle ne reflète pas la qualité exacte de la maîtrise d’une langue étrangère.
  • Si l’on souhaite indiquer que l’on se débrouille par exemple en anglais on peut écrire « maîtrise convenable de l’anglais ».
  • Si on ne connait que quelques jargons qui permettent tout juste un échange, autant écrire « anglais moyen ».

L’expérience professionnelle 

  • Les points forts, les points marquants doivent être mis en évidence dans la première page parce que c’est la plus lue.
  • Présenter distinctement la formation initiale et la formation continue.
  • Mettre en avant le diplôme principal le plus valorisant et pertinent pour le poste.

Plus on a une vie professionnelle longue, moins la formation initiale compte et plus l’expérience la plus récente est généralement la plus valorisante et révélatrice.

Les activités extra - professionnelles 

  • Sport
  • Loisir ou hobbies 
  • Les activités associatives.

Cette rubrique n’est pas d’une importance cruciale.
Les mettre dans le CV n’est pas négatif mais on ne peut dire aussi que cela améliore ou renforce le C V.
Elle permet quand même de personnaliser le CV et donner une image équilibrée du candidat.
C’est intéressant dans certains cas. Si le recruteur a les mêmes activités extra - professionnelles que le candidat cela permet de commencer l’entretien sur un mode plus convivial.
La lecture de la presse, l’écoute de radio ou suivre les informations télévisées, n’entrent pas sous la rubrique extra – professionnelle.
La lecture du roman. Oui, mais il faut savoir le nom du dernier roman qu’on a lu et le nom de l’auteur.

Le sport : Ne faire état que des sports que l’on pratique réellement.

Quand vous dites ceinture noire en Judo par exemple il faut pouvoir donner la date d’obtention !

La pratique d’un sport collectif peut être révélateur d’un esprit d’équipe, du goût de l’effort partagé, mais cela peut aussi vouloir dire des contraintes hebdomadaires pour les entraînements.

Loisirs : ceux qui sont pratiqués le plus ou le plus régulièrement.

Les activités associatives : Dans cette partie il n’est ni utile, ni recommander d’afficher ses préférences et engagements politiques ou syndicaux.

Informatique : mentionner -les

Stage : mentionner les stages les plus significatifs pourquoi les avoir choisis et dans telle entreprise.

 Le CV doit être chronologique ou non ?

L’ordre chronologique est plus logique, on suit le cursus tel qu’il a été effectué.
Mais comme en matière de recrutement et dans la rédaction d’un CV, l’accès direct et rapide aux informations essentielles doit être facilité, on doit choisir l’ordre anti-chronologique c’est-à-dire du plus récent au plus ancien.
Dans ce cas plus on s’éloigne de la période actuelle, moins la description des activités exercées doit être longue.
L’ordre chronologique est recommandé dans les cas où on a gravi des échelons au sein d’une même entreprise ou beaucoup de mobilités au sein de la même entreprise. 

 En conclusion, la règle générale et l’anti-chronologie.

Mais ne jamais mettre l’ordre chronologique et l’anti-chronologie dans un même CV.
Il arrive souvent que certains écrivent par exemple de 1990 jusqu’a nos jours ou jusqu’à ce jour alors qu’ils ne sont plus dans l’entreprise.
Ne pas abuser des caractères gras, qui sont réservés au nom de société et des diplômes obtenus. 

Comment combler les trous d’un CV ?

Si au cours du parcours professionnel il y a eu une interruption, autant les mentionner et les justifier. Ne pas indiquez précisément les dates et les mois, tout simplement l’année.

En conclusion, Je dirai que le bluff est à éviter systématiquement dans un CV.

Se présenter tel qu’on est sans enjoliver est la meilleure manière de se faire connaître et d’être apprécier.
Rédiger un document sincère et persuasif permet d’avoir l’esprit tranquille à l’entretien. 
Si on obtient un poste usurpé, la supercherie peut être révélée durant les mois de période d’essai période non conclue.

Pour ceux qui font le CV en une page, n’en faites un complexe, la longueur d’un CV n’est jamais égale à la compétence d’un individu.    

Source : « faites le point sur votre employabilité »