Personnel

Foire aux Questions

Je rémunère un de mes salariés moins bien car, à fonctions similaires, il a moins d'ancienneté que les autres. Suis-je en tort ?

Tout dépend. L'ancienneté constitue en effet un élément objectif qui justifie qu'un salarié qui en a peu perçoive un salaire inférieur aux autres. Dès lors, dans cette situation, la différence de salaire est justifiée.

Il en va différemment lorsque l'ancienneté est déjà récompensée par le versement d'une prime d'ancienneté, comme c'est le cas dans bon nombre d'entreprises. Elle ne peut alors plus être prise en compte pour déterminer le salaire de base des salariés et ne saurait, par conséquent, justifier un écart de rémunération. Ceci, bien entendu, à fonctions et postes équivalents.

Notez bien : L'ancienneté peut également justifier une différence de classification ou de catégorie professionnelle (employé/cadre).

Je souhaite embaucher une personne qui semble convenir en tout point à ce que je recherche mais celui-ci demande une rémunération plus élevée que celle que je pratique. Le problème est que la main-d’œuvre est assez rare dans mon métier et que j'en ai vrai

Oui. Les circonstances de l'embauche peuvent légitimer des différences de rémunérations entre des salariés effectuant le même travail. Dans votre cas, si vous pouvez justifier de réelles difficultés à embaucher et d'un besoin pressant de main-d’œuvre, vous pourrez expliquer l'écart de salaire entre vos salariés. De plus, il peut y avoir d'autres éléments objectifs permettant de justifier la différence : expérience, qualification, etc.

Mais prenez garde : un écart de salaire, justifié à un instant donné, ne l'est plus nécessairement quelques années plus tard.

Mon salarié a effectué de sa propre initiative un travail excédentaire. Dois-je le rémunérer ?

Non, le travail excédentaire effectué par le salarié sans que l'employeur ou un supérieur hiérarchique ne le lui ait expressément demandé ne constitue pas du temps de travail effectif. Dès lors, il n'a pas à être payé.

Il en est de même lorsque le salarié est présent sur les lieux de travail pour des motifs non professionnels (visite à un collègue pendant ses congés, tâches personnelles) ou encore lorsqu'il rapporte du travail à domicile sans y être contraint par l'employeur.

Lire la suite...

La prime d'ancienneté peut-elle être incluse dans le salaire de base du salarié pour le calcul du SMIC ?

Non. La prime d'ancienneté ne peut pas entrer dans la comparaison avec le SMIC dans la mesure où il ne s'agit pas d'une prime en rapport direct avec le travail effectué, mais elle représente un avantage dû à l'ancienneté du salarié dans l'entreprise.

De façon générale, toutes les primes qui sont sans lien avec le temps de travail effectif ne sont pas incluses dans l'assiette du SMIC.

Faut-il rédiger une offre visant une candidature interne de manière identique à celle visant une candidature externe?

Oui, par exemple en affichant votre annonce au panneau d'affichage de l'entreprise, afin d'éviter, là encore, toute tendance discriminatoire. Les candidatures internes peuvent s'avérer de qualité et vous pourriez être surpris de voir un salarié auquel vous n'aviez pas pensé se porter candidat.